Conseils d’administration: l’intégration des dirigeants de demain à l’ordre du jour

12 Septembre 2017 / Par Romain Isaac

Une étude Heidrick & Struggles de 2015 mettait en lumière le fait que 73% des personnes nommées pour siéger aux conseils d’administration des entreprises du Fortune 500 étaient déjà membres d’un C.A, où étaient à la retraite. D’autres besoins tels que la diversité ou l’innovation prêchent à l’inverse pour un rajeunissement des salles de conseil.

Ces dernières années, les conseils d’administration rajeunissent et intègrent de plus en plus de femmes, notamment depuis l’instauration de quotas dans la plupart des pays. Cette évolution s’explique par le fait que le monde dans lequel nous vivons est en constante évolution et que l’environnement économique change plus vite que les compétences présentes au sein des conseils d’administration.

L’importance de planifier la relève au sein du CA

L’anticipation de la relève au sein des CA a été identifiée comme étant un des principaux enjeux à gérer cette année : elle doit être un maillon important de la stratégie à long terme de l’entreprise. Cependant, beaucoup d’organisations considèrent cette tâche comme un sujet tabou et la sous-estiment. C’est pourquoi de plus en plus de comités de gouvernance et de nomination voient le jour pour préparer au mieux cette transition. Plusieurs bonnes pratiques peuvent être suivies :

  • Accorder plus d’importance aux résultats des évaluations du conseil:l’évaluation du conseil d’administration est devenue une bonne pratique de gouvernance, encore plus quand 30% des administrateurs considèrent qu’un membre de leur CA devrait être remplacé.
  • Identifier les compétences indispensables et manquantes au sein du CA: Identifier ces compétences s’avère être essentiel pour atteindre les objectifs, en adéquation avec la stratégie en vigueur.
  • Repenser les critères de recrutement des nouveaux administrateurs: le plus souvent, les conseils d’administration limitent leurs recherches de nouveaux administrateurs à des dirigeants siégeant déjà au sein d’autres conseils. Cependant, d’excellents candidats peuvent être identifiés dans les longues listes de prétendants, que ce soit avec des expériences pertinentes dans le domaine du numérique, du marketing, de l’e-commerce ou encore en commerce international. De ce fait, il est important pour les conseils d’administration de faire évoluer leurs méthodes de recrutement.

Bien planifier cette relève permet d’identifier et d’apporter de nouvelles compétences au sein de la salle de conseil et amène de nouvelles opportunités aux organisations.

Un monde qui bouge plus vite, des risques plus élevés, de nouvelles compétences requises

L’environnement économique actuel oblige les conseils d’administration à gérer des défis qui évoluent rapidement comme la cybersécurité, le développement durable, le marketing ou encore la technologie et l’innovation. Répondre à ces problématiques est devenu un devoir quotidien pour les administrateurs et ne pas posséder les compétences nécessaires pour y faire face peut s’avérer préjudiciable pour l’entreprise.

C’est à ce niveau que l’intégration de jeunes administrateurs prend tout son sens. Lorsque les conseils d’administration recherchent des candidats possédant ces compétences, ce sont le plus souvent des jeunes directeurs venant d’un milieu technologique ou numérique. Les expériences qu’apportent ces nouvelles recrues s’avèrent être de grande valeur.

L’aspect digital au sein du conseil, gage de sécurité et de compétitivité

Avoir un passé technologique et numérique peut s’avérer être d’une grande aide dans une période où la cybersécurité est un enjeu majeur pour les organisations. Selon une étude récente de PwC, la technologie est la compétence indispensable que les nouveaux administrateurs doivent posséder. Une grande majorité des dirigeants considèrent en effet les menaces informatiques comme une préoccupation majeure.

De plus, selon un sondage mené par ICD Canada basé sur un panel de plus de 500 administrateurs, 70% d’entre eux admettent que le virage numérique représentera le plus grand défi de leur conseil d’administration au cours des dix prochaines années. Intégrer dès à présent des administrateurs connaissant le numérique est un atout indéniable pour pouvoir opérer cette transition sereinement et efficacement.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone