Parité hommes-femmes dans les conseils d’administration : Pourquoi le rôle des hommes est-il essentiel?

Parité hommes-femmes dans les conseils d’administration: Pourquoi le rôle des hommes est-il essentiel?

27 Mars 2017 / Par Romain Isaac



En plus de 100 ans, de nombreuses avancées ont été faites pour la parité et pourtant en 2017, nous sommes encore loin d’avoir atteint la parité hommes-femmes dans les conseils. Le plafond de verre auquel se heurte les femmes dans leur carrière professionnelle, soulève depuis quelques années, des questionnements quant au rôle des hommes dans ce combat. De plus en plus, les hommes sont invités à soutenir la cause de la parité, à la défendre et même, à en être les porte-paroles. Pourquoi est-il essentiel que les hommes se réveillent et soient les premiers à prendre ce sujet à bras le corps?



Le changement doit venir du plus haut niveau de l’organisation



La première raison qui doit pousser les hommes à s’engager dans ce combat est évidemment une raison éthique. Aujourd’hui, il ne s’agit plus de débattre sur le pour ou le contre de la parité, mais bien de trouver des solutions durables pour intégrer les femmes dans les conseils d’administration et à des postes stratégiques et exécutifs au sein de l’organisation.

C’est ici que le bât blesse… où sont les mesures concrètes?

En sachant que seulement 4% des entreprises dans le monde sont dirigées par des femmes, que moins de 20% des sièges aux conseils d’administration des entreprises cotées en bourse sont occupés par des femmes en Amérique du Nord et que les femmes sont sous représentées en politique… il paraît clair que ces messieurs ont le pouvoir.

Les leaders masculins présents dans les conseils d’administration doivent agir. Ils ont le pouvoir décisionnel, la solution est donc entre leurs mains.

« Les hommes représentent 85% du problème, mais ils représentent aussi 85% de la solution. On ne peut pas mener ce changement sans les hommes. » Jeffery Tobias Halter

En 2016, l’étude de McKinsey sur les femmes dans le milieu du travail (Women in the Workplace) montrait que 75% des CEO aux États-Unis incluaient l’égalité des sexes dans leurs top 10 des priorités. Alors, oui la démarche est encourageante, mais comme nous l’explique Jeffery Tobias Halter, consultant en stratégie d’entreprise et Président d’YWomen, les CEO ne s’occupent que des 3 premières priorités, les autres ne sont pas urgentes. La volonté du changement n’est donc pas suivie par des plans d’action concrets.

Or sans plan d’action, rien ne sera mis en place dans l’entreprise. Les CEO doivent remonter la parité hommes-femmes dans les conseils d’administration dans le top 3 de leurs priorités et agir.



Un virage culturel indispensable



Le changement doit venir du plus haut niveau de l’entreprise et des ressources humaines.

Mais, oser mettre le sujet de la diversité sur la table au sein des conseils d’administration apparaît comme un défi en lui-même à cause de la culture en place.
Les hommes ne veulent pas aborder le sujet par peur de mal faire, mal dire, car ils ne maîtrisent pas le sujet et ne sont pas à l’aise. De plus, certaines femmes ne veulent pas particulièrement être le porte-drapeau de la cause féminine non plus.

C’est avant tout de leaders courageux(ses) dont la cause à besoin pour placer le sujet en top priorité au sein des conseils d’administration.

Halter, soulève le problème de la mentalité masculine résumée par « si tu gagnes, je perds ». L’idée que soutenir l’avancement des femmes dans l’entreprise va pénaliser les hommes doit être combattue. Les dirigeants d’entreprise et les membres des conseils d’administration, surtout de la génération des baby-boomers et des Y, ont un énorme virage culturel à prendre. Cette culture du féminin= faible doit changer pour faire évoluer sainement la culture des entreprises vers la diversité.

Les hommes convaincus par la nécessité de la parité hommes-femmes dans les conseils d’administration et dans les organisations ont donc un rôle majeur à jouer auprès de leurs collègues masculins pour amorcer le virage culturel.

Le témoignage de Umran Beba, Vice-Présidente senior de PepsiCo, lors du Forum Économique Mondial 2017, met également le doigt sur le virage culturel indispensable à mener pour atteindre la parité:

« […] Cultural change is critical to achieving gender equality – at the family, company and country levels. Of course, we can tell young women to be confident, to show courage, to take risks and make hard choices in their careers. And they should absolutely do all those things. But without deeper cultural shifts, progress towards equality will stall. How do we start bringing about some of these cultural changes? […] I’m a strong believer in understanding others’ needs. […]
We need more women in business today to represent our consumers, to bring a different point of view and to contribute with a different leadership style, but unless companies and countries make cultural shifts to adapt to this new reality, how can we expect to make progress? »

Le rôle des hommes est primordial dans la bataille pour la diversité au sein des conseils d’administration. Cette prise de conscience doit impérativement se faire au sein de la gente masculine pour abattre les stéréotypes et la culture du men’s club. Il faut plus de femmes en politique et à des postes de haute direction, non seulement pour la performance des entreprises, mais surtout parce que l’exemple doit venir du plus haut niveau de l’entreprise pour être suivie. Donner envie à d’autres femmes de développer leur leadership, leur prouver que c’est possible et amorcer un changement systémique dans la culture des entreprises doit passer par la ou le CEO. C’est un effort commun des hommes et des femmes, dans toutes les sphères de l’organisation qui pourra amener un réel changement et briser le plafond de verre. Alors messieurs, il est temps de faire votre part.



Références:




Le service Leading Boards sera présenté au Salon Solutions RH

Leading Boards sera présent au Salon Solutions RH à Paris

17 Mars 2017



Les instances représentatives du personnel (IRP) organisent régulièrement des réunions. L’organisation de ces dernières nécessite de respecter des règles formelles et de sécuriser les échanges. Toutes les personnes concernées, directement ou en back-office, par l’organisation de ces réunions savent la lourdeur – qui n’est pas qu’administrative – de la (bonne) gestion documentaire, comptable et légale de tous ces moments de la vie des entreprises. Il est déjà largement possible de passer à la digitalisation avec le service Leading Boards.

Leading Boards apporte une solution concrète et innovante pour répondre aux problèmes d’ordre logistique et de confidentialité auxquelles les IRP sont confrontées. C’est une solution simple, conviviale et sécurisée pour la gestion des réunions et documents de comités et autres instances. Véritable espace de travail en ligne, il permet d’optimiser l’ensemble du processus de préparation des réunions, système d’archivage des documents et la communication aux et entres les membres.

Aujourd’hui, il est temps pour les IRP de franchir le cap de la digitalisation de leurs réunions pour rester dans la course de la transformation digitale que nous vivons actuellement.

Retrouvez-nous au Salon Solutions RH les 21, 22 et 23 Mars 2017 à Paris Porte de Versailles.

Cliquez-ici pour découvrir le programme de la conférence




Retour sur la conférence Cyber Security 2017

Retour sur la conférence Cyber Security 2017

2 Mars 2017 / Par Romain Isaac



La conférence Cyber Security 2017 organisée par le Conference Board of Canada s’est tenue les lundi et mardi 27 et 28 Février derniers. L’événement avait lieu au Shaw Center d’Ottawa.

Le conference Board du Canada, centre de recherches qui vise à bâtir un avenir meilleur pour les Canadiens en favorisant le dynamisme et la compétitivité de l’économie et de la société canadienne, organise chaque année cette conférence dédiée au thème de la cybersécurité au sein des organisations canadiennes. Cette année, la conférence portait sur le thème des villes intelligentes et de la dimension sécuritaire que nécessite cette démarche numérique.

Tout au long des deux journées, le service Leading Boards était présenté aux participants qui ont pu échanger avec notre équipe sur place et découvrir notre conseil sans papier en assistant à des démonstrations leur montrant les bénéfices qu’ils pouvaient retirer de l’utilisation de cette plateforme, et ce dans un cadre sécuritaire basé sur des standards internationaux (ISO 27001).

Les différents intervenants durant cette conférence ont abordé plusieurs sujets relatifs à ce virage numérique entrepris par quelques villes canadiennes, notamment sur 4 éléments clés à prendre en compte lors d’une transition numérique :

  • Éducation: Qu’est-ce que les villes intelligentes et quels sont les enjeux au niveau cybersécurité ?
  • Meilleures pratiques: Qu’est-ce que les villes ayant déjà opérée leur transition numérique ont appris en termes de cybersécurité?
  • Débats et réflexions: Qu’est-ce qui n’a pas fonctionné lors de la transition et quels sont les aspects à ne pas manquer?
  • Prévisions: Quel est le futur au niveau sécurité concernant les villes intelligentes?

De la part de toute l’équipe Leading Boards, nous souhaitons remercier en premier lieu l’équipe du Conference Board du Canada pour l’excellente organisation de l’événement, ainsi que l’accueil qui nous a été réservé. Dans un second temps, nous remercions chaleureusement tous les participants à cette conférence sur la cybersécurité qui ont grandement contribué à son succès.




Le service Leading Boards retenu par la société BOUYGUES pour la dématérialisation de son conseil d’administration

Le service Leading Boards retenu par la société BOUYGUES pour la dématérialisation de son conseil d’administration



EQUITY, éditeur de solutions applicatives en gouvernance d’entreprise, annonce ce jour la signature d’un contrat avec la société BOUYGUES sur l’offre SaaS Leading Boards de dématérialisation des conseils d’administration et des comités.

Créé en 1952 par Francis Bouygues, Bouygues est un groupe industriel diversifié, structuré par une forte culture d’entreprise et dont les métiers s’organisent autour de trois activités : la Construction avec Bouygues Construction (BTP et Energies & Services), Bouygues Immobilier et Colas (Routes), les Télécoms avec Bouygues Telecom et les Médias avec TF1.

Le groupe souhaitait faire évoluer ses processus, notamment les envois d’informations, la communication et le stockage de l’information à destination des membres du Conseil d’Administration et des trois Comités spécialisés rattachés : Comité des Comptes, Comité de sélection et des rémunérations et Comité de l’éthique, de la RSE et du mécénat. Au-delà des besoins liés à l’évolution des processus actuels de nouveaux services devaient être proposés : gestion documentaire, communication sécurisée.

La couverture fonctionnelle de ces besoins par Leading Boards et les garanties de sécurité apportées par le service ont été déterminantes dans le choix de Bouygues.

Yves Garagnon, Directeur Général d’EQUITY commente : « Nous sommes fiers de la confiance que nous accorde Bouygues. Cette signature s’inscrit dans notre stratégie de développement au sein des plus grands groupes français, et confirme le leadership de Leading Boards en Europe. Leading Boards y est désormais utilisé par près d’un millier d’instances de gouvernance d’organisation privées ou publiques. Il accompagne leur transformation digitale et participe à la dématérialisation de leurs outils de gouvernance, tendance désormais bien établie sur notre continent. »

BOUYGUES constitue l’une des premières références majeures de Leading Boards en 2017. En 2016 la BANQUE ROYALE DU CANADA, BPCE, EDF, EUROTUNNEL, MACSF, POLE EMPLOI et la VILLE de MONTREAL figuraient parmi les nouveaux clients du service en Europe et en Amérique du Nord.

A propos d’EQUITY

Éditeur et intégrateur de logiciels depuis plus de vingt ans, EQUITY offre une gamme complète de solutions et de services dédiés à la Gouvernance d’entreprise dans les domaines juridique, financier et du contrôle interne. L’offre d’EQUITY comprend :

  • Des solutions collaboratives de gouvernance juridique telles que Visual Scope pour le pilotage des holdings et des filiales, ou encore Visual Sign pour la gestion des délégations de pouvoirs.
    • Une solution dématérialisée de soutien à la gouvernance des Conseils d’Administration et des Instances avec la plate-forme intuitive et conviviale Leading Boards.
    • Des services de datarooms électroniques permettant la mise à disposition de données confidentielles, avec l’offre DiliTrust.
    • Un outil simple pour garantir la sécurité des transferts de fichiers sensibles et volumineux avec MFT.

Reconnu pour son savoir-faire et son expertise pointue dans son domaine, EQUITY s’engage chaque jour auprès de ses 490 clients dans plus de 40 pays pour accompagner leurs dirigeants dans l’atteinte de leurs objectifs en termes de conformité aux règlementations, d’efficacité opérationnelle, de transparence et de communication juridique et financière.

Plus de la moitié des entreprises du CAC 40 ainsi que des groupes majeurs en Europe, en Amérique du Nord et au Moyen Orient font confiance à EQUITY : AccorHotels, Altran, Banque Royale du Canada, BNP Paribas, Capgemini, EDF, Engie, Eurazeo, Eutelsat, Koç, LVMH, MAF Retail, Pernod Ricard, Renault, Rexel, Safran, Sanofi, Société Générale, Tereos, Veolia Environnement, Ville de Montréal, Vivendi…

EQUITY est présent à Paris, Montréal et Dubaï.

Plus d’informations et contacts presse sur www.equity.fr




Le visionner, c’est l’adopter! Leading Boards en vidéo

Le visionner, c’est l’adopter! Leading Boards en vidéo

09 Février 2017 / Par Romain Isaac



[avia_codeblock_placeholder uid="0"]

Améliorez l’efficacité de vos réunions avec Leading Boards



Leading Boards est un service visant l’efficience des organisations en matière de gouvernance numérique sécurisée. La solution Leading Boards a été spécifiquement conçue pour être un facteur de performance et d’efficacité pour les conseils d’administration, les comités et les exécutifs.




Les outils digitaux comme levier de performance pour les administrateurs

Les outils digitaux comme levier de performance pour les administrateurs

07 Février 2017 / Par Romain Isaac



La révolution numérique est en marche depuis maintenant plusieurs années, et s’est traduit par l’apparition de nouvelles technologies qui ont bouleversé le quotidien de millions de personnes à travers le monde, mais surtout elles ont modifié nos façons de vivre, d’interagir ou encore de travailler. Les stratégies mises en place à différents échelons au sein des sociétés sont devenues de plus en plus digitales, et de nombreux outils ont émergé pour appuyer cette transition. Cependant, beaucoup d’organisations n’ont pas encore embrassé ce virage digital et se retrouvent désormais parfois avec un temps de retard.

L’un des sujets de discussion omniprésent de nos jours dans le discours des administrateurs et des dirigeants de sociétés correspond à la transformation numérique que doivent opérer leurs organisations. Néanmoins, nombreux sont encore les irréductibles du papier qui doutent encore de la valeur ajoutée de ces divers outils digitaux tels qu’un conseil sans papier, ce portail digital dédié aux conseils d’administrations. Pourtant, l’efficacité qu’offre ce service n’est plus à prouver.



La transition digitale des conseils d’administration, synonyme d’efficacité



Avec une adoption en constante augmentation, le conseil sans papier est devenu un incontournable dans les pratiques de gouvernance des administrateurs. En effet, cette solution digitale représente un outil puissant pour les membres du conseil pour qu’ils puissent obtenir une efficience dans leurs devoirs de diligence et dans la mise en œuvre de leurs décisions. Ainsi, cette technologie avancée et sécuritaire permet aux organisations de bénéficier d’une qualité accrue de leur gouvernance, tout en se donnant les moyens de mettre en application rapidement les recommandations de leur conseil d’administration au profit de tous les paliers décisionnels de l’organisation.

Dans un monde en constante évolution, l’efficacité et la collaboration des membres du conseil d’administration représentent des aspects majeurs dans leurs esprits quand il s’agit d’adopter des outils digitaux. Avoir un accès immédiat et permanent à leurs informations de manière sécurisée devient alors un facteur clé de réussite dans l’accomplissement de leurs fonctions de gouvernance. Le conseil sans papier leur apporte cette mobilité mais aussi cette portabilité des données, tout en leur offrant une solution très facile d’utilisation sans compromettre la sécurité, pour une transition digitale rapide et en douceur.  Ce type d’outil leurs proposent également de nouvelles façons de collaborer, facilitant ainsi la transmission de l’information ou des documents qui se fait d’un simple clic pour améliorer la productivité de leurs réunions du conseil d’administration ou des comités.



La sécurité de vos données accrue avec l’adoption d’un conseil sans papier



Au cours des derniers mois, les organisations ont pris conscience des menaces que pouvait engendrer l’émergence des nouvelles technologies, avec notamment une évolution croissante du nombre de cyber-attaques dirigées vers de grandes corporations mondiales. Dans un précédent article, « Les cyber-attaques n’arrivent pas qu’aux autres organisations…», je mentionnais le fait que les administrateurs et les dirigeants sous-estimaient l’importance de la cybersécurité et continuent d’utiliser emails ou logiciels sur le «cloud», les considérant comme sécuritaires. Les attaques et les fuites de données des derniers mois prouvent le contraire. Il est primordial pour les organisations de mettre en place des programmes de sécurité avec des tests réguliers, pour qu’elles s’assurent de pouvoir faire face à tout type de menaces.

Avec un conseil sans papier, les membres du conseil d’administration et des comités n’ont accès à l’information des réunions qu’une fois que le gestionnaire du portail ne leur approuve cet accès, permettant ainsi une meilleure gestion et sécurité de l’information. Ainsi, les administrateurs peuvent communiquer, collaborer et partager leurs informations dans un cadre sécuritaire de niveau international. Le service Leading Boards procure aux membres du conseil d’administration et des comités un accès permanent ultra sécuritaire à leurs informations, n’importe où, n’importe quand, garantissant une souveraineté des données pour chaque organisation. Les données sont hébergées sur des serveurs certifiés par des normes internationales (ISO 27001), et ne sont en aucun cas soumises aux législations étrangères, et notamment au Patriot Act américain.




Adoptez un conseil «zéro» papier pour une organisation plus performante

Adoptez un conseil «zéro» papier pour une organisation plus performante

Le 07 Septembre 2016 / Par Romain Isaac



Le conseil «zéro» papier Leading Boards pour une organisation plus performanteLes organisations à travers le monde font face à des défis toujours plus complexes en termes de gouvernance, que ce soit au niveau de la sécurité de leurs informations, la performance de leur organisation, l’efficacité mais aussi la responsabilité sociale. Pour les aider dans leur devoir de diligence, des outils numériques toujours plus innovants et performants sont développés, comme par exemple le conseil «zéro» papier.

Un conseil «zéro» papier procure de nombreux avantages pour une organisation, mais bénéficie également aux administrateurs. En effet, ce type de solution permet aux utilisateurs un accès facile et instantané à leurs informations, n’importe où, n’importe quand, et ce de façon très sécurisée. Plusieurs fonctionnalités sont également à disposition des directeurs, afin de mieux collaborer et communiquer avec les autres membres du conseil d’administration et ainsi les aider à prendre des décisions plus éclairées.

De plus, un conseil «zéro» papier  élimine le support papier et permet de réaliser des économies considérables en termes de temps et d’argent. Une formation et un support technique illimité est proposé afin de vous accompagner et de faciliter la transition vers le «zéro» papier.

Pour lire l’article entier, cliquez ici

Digitaliser votre conseil d’administration, un atout de compétitivité

Digitaliser votre conseil d’administration, un atout de compétitivité

25 Août 2016 / Par Romain Isaac



Digitaliser votre conseil d'administration pour une organisation plus efficienteLe 20 mai 2016, le gouvernement Québécois annonçait avec enthousiasme son plan d’action afin de véritablement engager son virage vers le numérique. Ce plan d’action se concentre principalement sur 5 axes d’intervention :

  • Stimuler l’émergence d’innovations par les technologies numériques et les données;
  • Accélérer la transformation numérique des entreprises et l’adoption du commerce électronique;
  • Renforcer la position du secteur des TIC comme chef de file mondial;
  • Se doter de compétences numériques requises;
  • Assurer un environnement d’affaires attrayant et favorable au déploiement du numérique.

Le souhait d’une digitalisation des organisations se doit de débuter au sein des conseils d’administration et des hautes directions. En effet, les bonnes pratiques en termes de gouvernance sont instaurées par le conseil d’administration et les administrateurs sont les premiers exemples pour les différents échelons qui composent la structure des organisations.



Une organisation performante, c’est avant-tout des administrateurs efficients



Trouver des solutions aux enjeux des organisations n’est pas chose aisée et chaque administrateur sait à quel point il peut être difficile de prendre des décisions communes. Manque d’informations, absence de communication entre les membres, nombreux sont les petits détails qui peuvent faire toute la différence quant à la performance de l’organisation dont découle l’efficience du conseil d’administration et des comités.

Améliorer l’efficacité du conseil d’administration, c’est aussi transformer la gouvernance en outil de leadership et de compétitivité. C’est à ce niveau-là que l’intégration d’outils numériques aidant les membres du conseil d’administration dans leur devoir de diligence prend tout son sens. La transition vers un conseil sans papier contribue fortement à une meilleure efficience des administrateurs du conseil ou des comités, grâce notamment aux fonctionnalités que procure une telle solution.



Une solution conçue pour la performance individuelle et collective des administrateurs



La réussite d’une organisation passe par une bonne communication au sein du conseil d’administration. Les administrateurs se doivent de développer un esprit d’équipe afin de s’entendre sur les façons de faire et vouloir développer les compétences de chaque membre de l’organisation. Mais cette communication et collaboration peut parfois s’avérer extrêmement difficile et mettre en péril le bon fonctionnement de l’organisation. C’est dans cette mesure que la digitalisation des entreprises joue un rôle prépondérant.

Permettre une communication et une collaboration avancée, afin d’exercer un leadership communicationnel efficace, voilà l’un des nombreux atouts que propose un conseil sans papier. Les administrateurs peuvent en temps réel avoir accès à leurs informations de façon très sécurisée, mais aussi échanger, partager et débattre sur les questions relatives à la gouvernance d’entreprise d’un simple clic. De cette façon, les membres du conseil sont plus performants individuellement, mais également collectivement dans leurs prises de décisions.




Introduire plus de femmes et de nouveaux outils au sein du conseil pour améliorer la performance des administrateurs

Introduire plus de femmes et de nouveaux outils au sein du conseil pour améliorer la performance des administrateurs

18 Juillet 2016 / Par Romain Isaac

Les femmes dirigeantes peuvent être la réponse à la diversité au sein des conseils d'administration

Les femmes dirigeantes peuvent être la réponse à la diversité au sein des conseils d’administration

La sous-représentation des femmes au sein des conseils d’administration et occupants des postes exécutifs a longtemps été un problème pour les entreprises canadiennes. Dans nos précédents articles, nous révélions que la présence des femmes au sein des conseils d’administration peut être bonne pour les affaires, et qu’elles peuvent avoir un impact sur la performance des directeurs.

Au cours des dernières années, des réformes en terme de recrutement ont été mises en place afin de rééquilibrer la balance. Plusieurs rapports et études indiquent désormais que le nombre de femmes au sein des conseils a augmenté parmi les 300 plus grandes organisations canadiennes cotées en Bourse, contrairement à ce que l’on pouvait observer auparavant.

Développer et implanter des politiques de féminisation des conseils d’administration



Des changements ont pu être constatés au cours des dernières années, mais l’évolution de ce problème reste tout de même timide. Le pourcentage de femmes siégeant au conseil parmi les organisations publiques canadiennes a grimpé, atteignant 15% en 2015. Cette tendance reflète en tout point le désir actuel des conseils d’administration canadiens d’incorporer de nouvelles pratiques de recrutement des nouveaux membres, mais aussi les membres qui prendront la relève.

Selon l’article écrit par Barbara Shecter et apparu dans le Financial Post, le gouvernement de l’Ontario s’est engagé a revoir à la hausse les objectifs des agences provinciales, des commissions et des sociétés de la Couronne, dans le but d’atteindre au moins 40% de femmes au sein des conseils d’administration d’ici la fin 2019. De plus, près de la moitié des compagnies cotées en Bourse au Canada ont mis en vigueur des politiques internes de féminisation de leurs conseils.

Une femme PDG pourrait être la solution au problème de diversité au sein des conseils d’administration



Nous pouvons aisément dire qu’une femme à la tête d’une organisation ne serait certainement pas la seule présente aux réunions du conseil d’administration. En effet, il a été démontré que plus de la moitié des entreprises dirigées par une femme possèdent  3 femmes ou plus au sein de leurs conseils.

D’après l’article écrit par Jeff Green, du Bloomberg News et paru dans le journal  Financial Post, les organisations dirigées par des femmes sont plus enclin à la diversité au sein de leurs conseils que celles dirigées par des hommes, selon Malli Gero, co-fondateur et président de 2020 Women on Boards.

La présence des femmes au conseil a un impact également sur la gouvernance d’entreprise. Selon l’étude faite par Vicki W. Kramer, Alison M. Konrad et Sumru Erkut en 2006, Critical Mass on Corporate Boards: Why Three or More Women Enhance Governance, la gouvernance d’entreprise pourrait être améliorée à trois niveaux différents si les organisations possèdent 3 femmes ou plus au sein de leurs conseils :

  • Les discussions durant les réunions du conseil d’administration incluraient les perspectives des parties prenantes qui affectent ou sont affectées par la performance de l’entreprise, pas seulement des actionnaires, mais aussi les employés, les clients, les fournisseurs et la communauté entourant l’organisation.
  • La prise de décision serait améliorée grâce au fait que les problèmes et litiges ne seraient pas ignorés ou mis de côté.
  • La gestion serait améliorée grâce notamment à la dynamique du conseil d’administration qui serait plus ouverte et collaborative.

Un conseil sans papier pour renforcer la performance des administrateurs et l’efficacité des réunions



L’avènement des nouvelles technologies a permis l’émergence d’outils numériques à la disposition des administrateurs. Ces outils aident à booster l’efficacité des réunions, renforcer la communication et la collaboration entre les membres, et améliorer la prise de décision. Un exemple de ce type d’outil serait le conseil sans papier, qui permet aux administrateurs un accès sécurisé aux réunions du conseil d’administration n’importe où, n’importe quand, et ce même sans connexion internet.

La solution Leading Boards est un conseil sans papier multi-plateforme, disponible sur iPad, Android et Surface Pro. Hautement sécurisé, ce logiciel facile d’utilisation supporte les administrateurs dans leur devoir de gouvernance d’entreprise. Chaque administrateur possède son propre environnement, incluant de nombreuses fonctionnalités de pointe, comme par exemple, la prise de notes de manière intuitive (avec des notes post-it, manuscrites ou pouvant être surlignées), qui peuvent être gardées personnelles ou partageables avec les autres membres pour améliorer la collaboration avec chacun d’eux.

En conclusion, un constat émerge: la présence de femmes a un impact positif sur la performance des conseils d’administration, sur celle des autres administrateurs et sur la gouvernance d’entreprise de manière générale. Ajouté à cela que l’introduction de femmes au sein des conseils ou à des postes exécutifs et stratégiques est  beaucoup plus envisageable dans les entreprises dirigées par des femmes que dans celles dirigées par des hommes, atteignant pour la plupart de ces organisations 3 femmes ou plus. Des réformes au niveau interne en termes de diversité et de recrutement ont été mises en place afin de recruter et introduire des femmes qualifiées pour réduire l’écart actuel, mais dénicher ces talents devient désormais le problème majeur pour les entreprises publiques canadiennes.


Sources   

“Ontario commits to having at least 40 per cent women make up provincial boards by 2019” – Barbara Shecter – Financial Post

“A female CEO may be the answer to more women on boards, surveys show” – Jeff Green, Bloomberg News – Financial Post

“Gender Diversity on Boards and in Senior Management” – By Andrew MacDougall and Michele Qu – OSLER

“Critical Mass on Corporate Boards: Why Three or More Women Enhance Governance” – Kramer, V.W., Konrad, A.M., Erkut, S. – CBDC / Resources

La solution Leading Boards présentée dans le cadre de la formation ecoDa pour les dirigeants européens

La solution Leading Boards présentée dans le cadre de la formation ecoDa pour les dirigeants européens

14 Juillet 2016 / Par Romain Isaac




L’émergence des nouvelles technologies, ainsi que des risques qui s’y associent sont devenus des enjeux majeurs dans les défis quotidiens que doivent relever les dirigeants d’organisations.

C’est dans cet esprit d’être toujours à l’affût des nouveaux outils à disposition des directeurs que ecoDa, la Confédération Européenne de l’Association des Dirigeants, met en place un programme de formation de deux jours qui se déroulera à Bruxelles les 29 et 30 Septembre 2016 et destinés aux directeurs européens.

Lors de cette formation, plusieurs conférences auront lieu, basées notamment sur les nouveaux défis auxquels les directeurs européens doivent faire face en termes de gouvernance d’entreprise.

Cyril Godet, responsable juridique et qualité chez Equity interviendra lors de la conférence sur le thème «Digitalisation and its impact on director’s Daily Job», afin d’exposer la solution Leading Boards, plateforme numérique développée pour répondre aux nouveaux défis de gouvernance.

Pour retrouver l’article complet et télécharger le programme de l’événement, cliquez ici