Gouvernance durable, un nouveau modèle de succès?

Le 12 Avril 2016 / Par Romain Isaac

Gouvernance durable - Leading BoardsDepuis maintenant plusieurs années, les organisations à travers le monde mettent en vigueur des politiques et des pratiques de durabilité afin de faire face aux préoccupations environnementales grandissantes. Les principes de la gouvernance durable nous permettent de répondre à nos besoins actuels sans pour autant compromettre ceux des générations à venir, mais cela requiert tout de même un nouveau modèle de gouvernance.

En d’autres termes, prendre des meilleures décisions tout en gardant les investisseurs impliqués au niveau environnemental heureux nécessite un modèle de gouvernance durable. Le point de départ de ce modèle de gouvernance est une vision claire et précise de ce qu’est le progrès durable au sein de l’organisation et instaurer des politiques, pratiques et outils qui vont permettre d’y parvenir.

Une bonne gouvernance durable permet une meilleure collaboration entre les actionnaires, tels que les investisseurs ou les consommateurs, qui veulent voir apparaître l’intégration de politiques transparentes et responsables au sein des entreprises avec lesquelles ils font affaires. Cela permet la mise en vigueur de décisions et de stratégies sociales, environnementales, mais également des décisions et des stratégies face aux préoccupations économiques relatives à l’éthique, qui mène à l’instauration de bonnes pratiques et de procédés améliorés.

La transition vers le sans papier est un bon exemple de nouveau modèle de gouvernance pour les conseils d’administration et les comités. En effet, beaucoup de conseils d’administration et de comités ont adopté la transition vers un conseil sans papier afin de réduire considérablement leur consommation de papier et leurs empreintes sur l’environnement. L’adoption de ce type de solution en constante augmentation montre bien que les conseils d’administration et les comités commencent à réfléchir à l’intégration de meilleures pratiques en termes de durabilité.

Intégrer l’enjeu environnemental au sein de toute l’organisation est un des objectifs primordiaux. Mais impliquer tout le monde, y compris les actionnaires internes mais aussi externes, n’est pas chose aisée. L’engagement et le passage à l’action de toutes ces personnes ne peut émaner que de ceux occupant les positions stratégiques et exécutives. Des évangélistes du développement durable doivent par la suite être recrutés et intégrés au sein de chaque division et département de l’organisation afin de générer de nouvelles pratiques dans la manière de faire les choses.

La gouvernance durable se définie selon 6 mots clés : stratégie, positionnement, mesures, processus, individus et organisation. Plusieurs questions doivent être prises en compte pour l’instauration d’un modèle de gouvernance durable, mais certaines sont indispensables :

  • Avez-vous une vision commune de durabilité au sein de votre entreprise?
  • Quels sont les résultats souhaités avec l’instauration d’une stratégie de développement durable?
  • Comment comptez-vous impliquer vos actionnaires les plus importants?
  • Quels rôles, responsabilités et structures sont requis?
  • Utilisez-vous déjà un conseil sans papier?
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone