Sous la loupe PME : des réunions sans papier – La Presse

20 janvier 2015, Montréal (Canada)

Sous la loupe PME : des réunions sans papier

LeadingBoards-LapresseplusDécouvrez ci-dessous un article publié dans le journal « La Presse » et rédigé par Sylvain Larocque.

En quelques années à peine, Leading Boards Inc. a informatisé les réunions des conseils d’administration d’une centaine d’entreprises et d’institutions au Canada. La PME a désormais l’Europe dans sa ligne de mire.

Convaincre les décideurs

C’est un mandat que lui avait confié un organisme à but non lucratif (OBNL) qui a conduit Jean-Marc Félio au cœur des lieux de pouvoir de plusieurs grandes entreprises et institutions publiques.

En 2007, l’OBNL, que M. Félio préfère ne pas nommer, lui a demandé de mettre au point une solution technologique pour permettre à des employés d’accéder à des documents à distance. Le résultat a été plus ou moins concluant, mais une idée d’entreprise était née !

« On s’est rendu compte que c’était un besoin qui existait partout, notamment pour les conseils d’administration, raconte Jean-Marc Félio. Nous avons commencé à rencontrer des administrateurs d’OBNL et d’entreprises pour mieux comprendre leur réalité et leurs attentes. »

Dès 2008, cet ancien producteur de films a fondé Leading Boards Inc. afin de commercialiser une solution efficace et, surtout, hautement sécurisée. La première version, pour PC, est sortie en 2009, mais elle n’a pas connu le succès escompté, en raison notamment du fait que plusieurs administrateurs de sociétés maîtrisent mal l’informatique.

L’arrivée de l’iPad, en 2010, a été une sorte de bouée de sauvetage pour l’entreprise. C’est avec l’application conçue spécialement pour la célèbre tablette tactile, lancée en 2011, que Leading Boards Inc. a vraiment décollé. « Pour faire fonctionner la version iPad, une formation d’à peine 15 minutes suffit », soutient M. Félio.

À la fin de 2011, le Palais des congrès de Montréal est devenu le premier client important de l’entreprise. Plusieurs autres organismes publics, dont le ministère de la Famille, Investissement Québec, les ponts Jacques-Cartier et Champlain, des universités ainsi que l’Administration de l’aéroport international d’Halifax, ont suivi. Des entreprises d’envergure comme les Rôtisseries St-Hubert, Familiprix et Sportscene (La Cage aux Sports) ont aussi opté pour les réunions « dématérialisées »…

» Pour lire la suite, cliquez ici pour ouvrir l’article original sur le site de La Presse

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.